... cet après-midi, à la cuisson du pain, avec un camarade jardinier...

Il partageait avec nous sa détresse, de voir les arbres tomber malades.

Tous les arbres, les hêtres, les chênes, tous sont touchés par des maladies nouvelles, qui débarquent avec le changement de climat, et voilà, on ne peut pas revenir en arrière...

Les frênes, disait-il, dans le nord, une espèce pionnière, les rejetons crèvent avant d'avoir poussé, et les vieux crèvent aussi...

Bientôt, il ne nous restera que nos yeux pour pleurer...

Moi qui travaille avec l'humain, je lui parlais d'optimisme, d'insurrection des consciences - à lui qui travaille avec la terre et qui ne voyait rien d'autre que des clients contents d'avoir du soleil, inconscients de l'invraisemblable sécheresse de notre saison ici, en Bretagne...

On parlait du changement climatique... il y a quelques années, on envisageait la barre des 2 degrés de réchauffement moyen comme le seuil au-delà duquel tout peut s'emballer, le chaos... On est rendus à 4 à 6° ! Et à Durban, ils n'ont rien conclu du tout ! Il est plus que temps de devenir responsables, de renverser toute la vapeur.

Je partage à mon tour avec vous non pas son pessimisme - car certes il y a toujours de l'espoir - mais sa grande tristesse, et sa vision de la catastrophe - oui la sixième extinction massive d'espèces, on est en plein dedans !.. pour nous rebrancher sur l'urgence de nos actions : avec cette conscience-là, comme toutes les autres (pic pétrolier, nucléaire, empoisonnement des océans, terres arables, etc etc), il n'est vraiment plus temps de remettre à plus tard !

Toutes nos plus belles énergies doivent désormais se focaliser sur ce changement de paradigme, la société désirable et soutenable que nous voulons pour la terre.

Vues : 62

Commenter

Vous devez être membre de Colibris pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Colibris

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation