Le solstice d'été correspond au jour le plus long de l'année dans l'hémisphère nord (et le plus court dans l'hémisphère sud du coup) et donne le top départ de l'été astronomique (l'été météorologique démarrant le 1er juin pour se finir le 31 août) !

Ce jour-là le Soleil monte au plus haut dans le ciel. C'est aussi à ce moment qu'il se lève le plus au sud-est et se couche le plus au nord-ouest. Dans la terminologie plus savante de l'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE), cela se traduit par «si l'on néglige les variations de la réfraction de l'atmosphère terrestre, (c'est le jour de l'année où) l'amplitude ortive et l'amplitude occase sont extrêmes». Mais cela veut bien dire peu ou prou la même chose.

Le solstice ne tombe pas tous les ans exactement à la même date. Dans le calendrier grégorien créé en 1582 (celui que vous utilisez tous les jours), le solstice d'été peut survenir le 19, le 20, le 21 ou le 22 juin. Cela dépend des petites variations dans l'orbite de la Terre autour du Soleil conjuguées au rythme des années bissextiles qui rajoutent un jour aux années divisibles par quatre mais pas par 100 (au hasard, 2016) ou divisible par 400 (la prochaine dans ce cas sera 2400) afin de compenser le fait que la Terre met environ un quart de jour de plus à faire le tour du Soleil que les 365 jours usuels.

Toute cette mécanique est parfaitement prévisible. Ainsi, on sait que le solstice d'été tombera cette année le 20 juin en temps universel à 22h34m12,3s (notez la précision diabolique des éphémérides), soit le 21 juin à 0h34m12,3s heure française.

Vey

Vues : 87

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 21 juin 2016 à 7:29
Commentaire de JF@ le 21 juin 2016 à 7:27

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation