Soutenir Sébastien David, le viticulteur bio qui mène un combat contre l’État

Jusqu’au bout, Sébastien David s’est battu bec et ongle pour défendre son admirable vin bio.

Mais il n’a rien pu faire contre l’administration et la Justice, qui se sont liguées contre lui.

D’abord, la Préfète d’Indre et Loire a décidé la destruction de plus de 2 000 bouteilles de son excellent vin…
Résultat : ce vigneron qui utilise des méthodes traditionnelles, écologiques et sans chimie, va perdre 50 000 euros… peut-être devoir mettre la clé sous la porte.

Son histoire : Sébastien est un amoureux de la tradition et du naturel.
Son vin, cela fait 20 ans qu’il le fabrique dans des amphores qu’il badigeonne de cire d’abeilles.
C’est une méthode ancestrale, qui lui permet de produire un vin d’exception.
De grands chefs étoilés de France s’arrachent ses bouteilles.
Non seulement son vin est délicieux… mais il est excellent pour la santé (en modération).
Car contrairement à 95 % des vins du commerce, il ne contient pas le moindre pesticide, ni sulfites ajoutés !
Donc, contrairement aux géants de l’agriculture intensive et anti-écologique :
Sébastien ne pollue pas les sols et les eaux : il n’emploie aucun engrais chimique.
Sébastien n’empoisonne personne : il n’asperge pas ses vignes de pesticides.
Sébastien respecte les personnes intolérantes aux sulfites : il n’en rajoute pas.


Et pourtant, c’est lui que la Préfecture a décidé « d’assassiner » économiquement !
Pour quelle raison ?
Parce que l’acidité de son vin s’est fait contrôler à 21,8 meq/l, contre 20 meq/l autorisé !
C’est un dépassement minusculesans le moindre danger pour les consommateurs !
Le seul risque d’un vin un peu acide, c’est que dans 4 ou 5 ans, il devienne un peu « piqué ».
Le risque sanitaire est NUL.

En fait, derrière cette décision tatillonne, il y a une attaque en règle contre tous les VINS BIO et NATURELS !

De fait, la norme des 20 meq/l n’est pas du tout adaptée à l’agriculture bio.
Car le secret pour rendre un vin moins acide, c’est d’ajouter des dangereux sulfites (dioxyde de soufre) !!!

Voilà pourquoi les vins bios sont un peu plus acides que les autres : c’est qu’ils sont plus respectueux de la santé des consommateurs !
- Certains « exploitants intensifs » aspergent leur vigne de pesticides chimiques, des substances mutagènes, cancérigènes et perturbateurs endocriniens… qui se répandent dans l’air, dans les sols, dans les eaux… et restent dans le vin lui-même !
- Certains « géants du vin » rajoutent des tonnes de sulfites à leur vin, ce qui provoque des problèmes de santé sérieux pour certaines personnes sensibles.

Mais l’administration laisse totalement tranquilles ces « multinationales de l’agro-chimie ».
C’est Sébastien, qui fabrique un vin naturel, bio et artisanal qui est persécuté !!!

Pour l'aider :

Le collectif des "Cavistes Alternatifs"  a l' idée de recueillir des dons, grâce au concept de « Cuvée Interdite » :

En pratique, si vous faites un don de 25 euros pour sauver l’exploitation agricole de Sébastien, vous recevez une bouteille vide de la « Cuvée Interdite » !
 
Si vous voulez y participez, vous aussi rendez-vous vite sur ce site https://fr.ulule.com/la-cuvee-interdite/supporters/
Lire :

https://www.lanouvellerepublique.fr/tours/le-vigneron-deboute-face-...

Vues : 11

Commenter

Vous devez être membre de Colibris pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Colibris

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation