SUR LA ROUTE D'AYABE - ( Nicolas BOUVIER )

"Les paysans sont aux champs. Je m'assieds au bord de l'estrade, trempé de sueur, le souffle court. les guêpes font du surplace autour de ma tête, et il y a là cette lyrique paix campagnarde si particulière au shinto.

L'Europe a maudit la nature, puis l'a réhabilitée sans lui rendre son trouble et nous n'en sommes plus guère troublés. Le shinto s'adresse à une nature encore habitée, touffue, opaque, troublante, et avec laquelle il faut composer. mais c'est une nature que personne n'a maudite, et dans le shinto, il entre plus de reconnaissance que de peur.

En cinq minutes de marche à travers champs, j'ai vu des poules becqueter une pastèque pourrie, une vipère écrasée, une myriade de grenouilles rainettes, et j'ai les cheveux couverts de toiles d'araignées. Eh bien, je ne sais que faire de tout ce bestiaire qui conserve son opacité et son mystère, me résiste et me reste étranger. Peut-être faudrait-il, pour retrouver sa place là-dedans, une souplesse et une fraîcheur que l'Occidental a perdues. Ou alors un La Fontaine ou un Esope pour apprêter cette nature à notre façon; nous avons "moralisé" les animaux pour en venir à bout.

Lorsque le sentiment de la nature est différent, bien d'autres différences s'expliquent.

Au Japon, par exemple, le monde de l'enfance et celui des insectes vivent en harmonie complète. A la première leçon de son abécédaire, Thomas apprend les noms de la luciole, du cafard, de la cigale, du criquet, du grillon, de la mante religieuse, du papillon, du scarabée. Le "grand coléoptère corné", sorte de projectile furibond et plus gros que le pouce, des fillettes de trois ans vous l'attrapent dextrement, le mettent dans une petite cage avec une feuille de salade, et s'en amusent pendant une semaine. On met semblablement en cage, pendant la saison chaude, toutes sortes d'insectes dont le chant "rafraîchit" et passe pour protéger les enfants de la bourbouille.

(...à suivre...)

"Le vide et le plein"- Carnets du Japon 1964 - 1970 Nicolas Bouvieréd Folio

Vues : 86

Commenter

Vous devez être membre de Colibris pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Colibris

Commentaire de Vincent Hangard le 4 janvier 2010 à 18:43
Ahh, le voyageur hors temps, volant avec la liberté de sa plume de grande portée..
Aujourd'hui plus encore, occidental ou japonais peuvent s'en abreuver les yeux (si le terme d'occidental est toujours aussi disjoint de la culture japonaise et ne succombe pas à cette uniformisation appauvrissante)

Activité la plus récente

Événement publié par Jean Luc Perrière

A la Ste Catherine tout arbre prend racine! à salle de l'Orangerie, à Ste Fortunade (19),

24 novembre 2019 toute la journée
Date: 24 nov (Dimanche) 10:00A la Ste Catherine tout arbre prend racine!Rassemblement de tous ceux…Plus
Il y a 36 minutes
GAWELIK Katy a publié un statut
"Lentilles à la crème pour cuisiniers pressés >…"
Il y a 12 heures
Billets de JF@
Il y a 14 heures
Denyse Carrère s'est joint au groupe de Isabelle Annycke
Samedi

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation