Le "paysan-philosophe" Pierre Rabhi, 78 ans, auteur du livre "Vers la sobriété heureuse" (Actes Sud), ne croit pas au "paradigme du toujours plus" et continue de prôner la modération !

Considérer la modération comme une forme d'élégance, le "paysan-philosophe" Pierre Rabhi, 78 ans, en a fait sa vie avant d'en élaborer une théorie. Avec la "sobriété heureuse", il prône la décroissance et le respect des rythmes de la nature. "C'est réajuster nos besoins matériels pour qu'il y ait équilibre entre être et avoir, explique l'auteur de Vers la sobriété heureuse (Actes Sud). Aujourd'hui, il y a des sociétés qui n'ont rien et d'autres qui ont beaucoup. On remarque que dans les sociétés où il y a pléthore de biens, on consomme beaucoup d'anxiolytiques."

"La pléthore d'avoirs se fait au détriment de l'être, poursuit l'un des cofondateurs du Mouvement Colibris. Penser que le paradigme du toujours plus, croissance économique infinie et produit national brut, puisse être porteur d'une quelconque joie ou d'un bonheur à exister, c'est un leurre."

"Il faut en revenir à la sobriété : mettre les choses à notre juste mesure, de façon à ce que l'être soit nourri et ne soit pas oublié dans nos vies, dans notre démarche", précise Pierre Rabhi.

France2

Vues : 137

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 18 juin 2016 à 8:05
Commentaire de JF@ le 18 juin 2016 à 8:02

Activité la plus récente

Événement publié par Mouginot Thibault
Miniature

Un festival positif au coeur de la Bourgogne à Parc Central Robert Schuman

12 septembre 2020 à 10 au 13 septembre 2020 à 23
Les 12 et 13 septembre 2020, l’association La vie des autres va lancer la première édition du…Plus
Il y a 19 heures
GAWELIK Katy a publié un statut
"Recettes Spécial Confinement : la Polenta ->…"
Il y a 20 heures
Billet de JF@
Il y a 22 heures
Icône de profilMarissal, Thys Frédéric, COUSSON-ROCHET et 5 se sont joints à Colibris
Il y a 22 heures

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation