La vache est sacrée pour les Hindous, tellement sacrée qu'elle est au cœur d'affrontements violents entre castes, groupes sociaux fondés sur l'inégalité entre les hommes et sur le degré de « pureté » et « d'impureté » !

Depuis une semaine, dans l'État du Gujarat, au nord-ouest du pays, les tensions sont vives entre Dalits – surnommés aussi « Intouchables » – les plus « impurs » de la société, et les défenseurs de la vache, appartenant aux castes supérieures, plus « pures ». Ces derniers ont accusé des Dalits d'avoir dépecé, découpé une vache et d'avoir laissé son cadavre dans la rue. Un acte formellement interdit dans l'État du Gujarat et passible d'emprisonnement.

Les Dalits assurent que l'animal était déjà mort quand ils l'ont trouvé. Mais les accusateurs ont décidé de se faire justice eux-mêmes et en s'en prenant aux Dalits sans distinction. Une vidéo diffusée sur le Net a ainsi montré des hommes attachés à un véhicule et battus à coups de barre de fer. Une scène choquante qui a encore jeté de l'huile sur le feu. Les Intouchables ont protesté dans plusieurs villes du Gujarat, bloquant routes, transports, allant même jusqu'à jeter des carcasses de vaches devant des bâtiments publics. Dans les rues, ils jurent que l'animal était déjà mort quand ils l'ont trouvé.

L'enquête est en cours. Comme l'explique Sandrine Prévot, spécialiste des castes au Centre d'études de l'Inde et de l'Asie du Sud (CEIAS) : « Les Dalits s'occupent des animaux morts, mais pas de les tuer. Ils sont cordonniers. Ils doivent débarrasser les carcasses, car personne ne veut le faire. » En Inde, « la vache est sacrée. Elle représente la mère des humains. C'est donc un crime suprême de tuer une vache et c'est très mal vu de manger de la viande bovine », poursuit Sandrine Prévot. Au-delà de l'animal en question, il s'agit d'inégalités entre castes qui perdurent.

Face à ces événements, le ministre de l'Intérieur Rajnath Singh a condamné les violences dans le Gujarat, en déclarant que « les discriminations contre les Dalits sont un mal social. Les parties doivent se réunir pour lutter contre cela ». Selon le spécialiste François Gautier, au-delà de ces événements dramatiques, « le gouvernement indien a fait d'énormes efforts depuis 1947 pour les castes défavorisées, leur réservant des quotas dans les universités, des postes gouvernementaux à vie, etc.

L'Inde a l'aspiration aujourd'hui d'aller au-delà des castes ».

Brillault

Vues : 220

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 30 juillet 2016 à 9:25
Commentaire de JF@ le 30 juillet 2016 à 9:23

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation