Villes écolo 100% marchables & cyclables

A peine élus, les maires écologistes inquiètent une frange de la population qui bien souvent avait sous-estimé l'ampleur de la vague verte !

Désormais aux commandes de quelques-unes des plus grandes villes françaises (Marseille, Lyon, Strasbourg, Bordeaux, Tours, Poitiers…), les édiles EELV sortent de leurs programmes des mesures qui font le buzz. Même lorsqu'il ne s'agit parfois que d'intentions, à l'image du nouveau maire de Lyon, Grégory Doucet, pour qui la ligne à grande vitesse Lyon-Turin, dont les travaux ont commencé il y a deux ans et demi, est un « projet erroné » pour lequel « il ne faut pas insister ».

Doucet, qui au lendemain de son élection assurait sur BFMTV que « le clivage qui fait sens en politique, c'est celui entre les terrestres et les non-terrestres », a aussi des propositions plus attendues. Comme la plupart de ses collègues verts, il programme une ville « 100% cyclable » et 100% marchable ». A plus ou moins long terme, les centres-villes devront être purgés de la circulation automobile, confirme Pierre Hurmic à Bordeaux. C'était prévisible aussi, les nouvelles municipalités écolos promettent de faire passer rapidement les cantines scolaires au 100% bio et sont vents debout contre la montée en puissance de la 5G. Clivant, Eric Piolle, le maire de Grenoble, voudrait aussi « dégenrer » les cours de récréation où les petits garçons feraient la loi, alimentant ainsi un riche débat sur les réseaux sociaux de sa ville. 

A Tours et Poitiers, les nouveaux maîtres écolos veulent aussi en découdre avec les liaisons aériennes low cost, conformément aux orientations d'EELV (d'ailleurs de plus en plus partagées par d'autres partis), hostiles aux lignes aériennes intérieures pour cause de réchauffement climatique et de lutte contre la pollution. Michèle Rubirola, nouvelle maire de Marseille, va, elle, devoir faire face à la grogne des policiers municipaux. « Elle veut nous désarmer et débrancher les caméras de vidéosurveillance. Vous allez voir comment la délinquance, comme à Grenoble, va exploser », rouspète une policière.

Au grand dam des conservateurs, les nouveaux élus verts entendent bien répondre à l'attente qu'ils ont suscitée. Et avancer vers leurs projets de « villes apaisées » aux « mobilités douces », végétalisées, voire potagéïsées.

MARTINAT

Vues : 68

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 14 juillet 2020 à 6:35
Commentaire de JF@ le 14 juillet 2020 à 6:35

JF@

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation