Je souhaite porter à votre connaissance ce compte-rendu d'u atelier du colloque URGENCI (l'organisation mondiale des AMAP) qui s'est tenu en janvier 2008 à Aubagne.

Vues : 36

Pièces jointes :

Réponses à cette discussion

Merci pour ce document trés intéressant!
Je me pose de vrais questions dans l'hésitation entre bio et local. Bien entendu le must serait de trouver des producteurs bio locaux mais pour le moment les Amap de l'endroit ou je me trouve (pays basque) fonctionne sur du local qui tend vers avec le cahier des charges AMAP bien sur.
Alors en faire parti et tenter de tirer vers le bio ou bien essayer d'en créer une autre résolument bio?
Document très intéressant. Pour information, membre du Conseil d'Administration alors de l'association "Terre et Humanisme" le 3 décembre 2008, j'ai réuni à Bamako l'ami malien Oumar Diabaté, cité dans le document, représentant en quelque sorte "Terre et Humanisme Mali", avec Alain Ki Zerbo, responsable de l'association "Eau Vive" ainsi que d'autres acteurs responsables pour mettre en réseau des "responsables conscientisés démultiplicateurs" et promouvoir l'agro écologie. Ce même jour Oumar Diabaté venait d'inaugurer la première AMAP du Mali et peut-être aussi d'Afrique de l'Ouest. Oumar Diabaté a été formé à l'agroécologie par Terre et Humanisme, notamment début 2006 à Tacharane au Mali, où j'étais également avec Pierre Rabhi.
arnaud esterez a dit :
Merci pour ce document trés intéressant!
Je me pose de vrais questions dans l'hésitation entre bio et local. Bien entendu le must serait de trouver des producteurs bio locaux mais pour le moment les Amap de l'endroit ou je me trouve (pays basque) fonctionne sur du local qui tend vers avec le cahier des charges AMAP bien sur.
Alors en faire parti et tenter de tirer vers le bio ou bien essayer d'en créer une autre résolument bio?
Mortier Jacques a dit :
arnaud esterez a dit :
Merci pour ce document trés intéressant!
Je me pose de vrais questions dans l'hésitation entre bio et local. Bien entendu le must serait de trouver des producteurs bio locaux mais pour le moment les Amap de l'endroit ou je me trouve (pays basque) fonctionne sur du local qui tend vers avec le cahier des charges AMAP bien sur.
Alors en faire parti et tenter de tirer vers le bio ou bien essayer d'en créer une autre résolument bio?
Pièces jointes :
Cafouillage multiple dans l'utilisation de l'outil informatique : répétition, réponse pas là où il faut, cela viendra, mais je ne pense pas être le seul à devoir passer par cette phase. Je voulais dire à Arnaud que je suis coordonnateur d'une "distribution de paniers bio-solidaires" dans mon village, sorte de "AMAP+" qui est bio, local et solidaire avec installation d'un jeune maraîcher et sensibilisation d'écoles et d'adultes,... le fichier joint correspond à la charte que j'ai écrite avec le maraîcher et validée par l'AG de l'association "Les Amis de la Margelle", dont la mission est d'animer un lieu de vie dans un esprit de rencontre, fraternité et ressourcement personnel ( 3 personnes handicapées en milieu ouvert).
Bonsoir Arnaud, pour moi le changement de paradigme c'est tout simplement de changer le "OU" par le "ET. Donc j'opte pour le "LOCAL" ET le "BIO" ou plutôt le "NATUREL" car le Bio admet certains produits de synthèse.
Tout est une question de temps, de rythme; le local, la création de lien avec son paysan nourricier même si celui-ci vient du conventionel (et il le faut bien car a ce jour seulement 2 % des terres cultivées le sont en Bio) amènent lentement ET surement vers le NATUREL, la culture sans produit chimique. Tout est une question de temps: on ,e fait pas pousser des radis en tirant sur la queue.
Nous sommes responsables de la situation actuelle, perdons cette habitude de consommateur qui veut tout tout de suite: assumons, aidons et accompagnons les paysans conventionnels pour qu'ils passent dans un modèle alternatif à l'économie de marché qui les a amené là ou ils en sont depuis ces 50 dernières années et ensuite ils iront naturellement vers le naturel C'est le principe d'essaimage des AMAP qui fonctionne depuis plus de 8 années maintenant ace des personnes comme Daniel Vuillon et leur association d'essaimage CREAMAP. Et c'est comme cela que l'essaimage se fait également dans les autres.
Donc assumons, nous n'aurons pas tout tout de suite!

arnaud esterez a dit :
Merci pour ce document trés intéressant!
Je me pose de vrais questions dans l'hésitation entre bio et local. Bien entendu le must serait de trouver des producteurs bio locaux mais pour le moment les Amap de l'endroit ou je me trouve (pays basque) fonctionne sur du local qui tend vers avec le cahier des charges AMAP bien sur.
Alors en faire parti et tenter de tirer vers le bio ou bien essayer d'en créer une autre résolument bio?
Jacques, j'adorerai échanger pus avant avec toi. Je crois beaucoup à la fertilisation entre le concept AMAP (pour la logique économique basé sur la solidarité et qui permet de "libèrer" le paysan en le sortant de l'économie de marché) et l'agroécologie. Mon fils Benjamin est maraicher AMAP et agroécologie. Nous regardons aussi de plus près la permaculture: le peu qu'on en sait nous donne envie d'explorer encore plus avant.

Mortier Jacques a dit :
Document très intéressant. Pour information, membre du Conseil d'Administration alors de l'association "Terre et Humanisme" le 3 décembre 2008, j'ai réuni à Bamako l'ami malien Oumar Diabaté, cité dans le document, représentant en quelque sorte "Terre et Humanisme Mali", avec Alain Ki Zerbo, responsable de l'association "Eau Vive" ainsi que d'autres acteurs responsables pour mettre en réseau des "responsables conscientisés démultiplicateurs" et promouvoir l'agro écologie. Ce même jour Oumar Diabaté venait d'inaugurer la première AMAP du Mali et peut-être aussi d'Afrique de l'Ouest. Oumar Diabaté a été formé à l'agroécologie par Terre et Humanisme, notamment début 2006 à Tacharane au Mali, où j'étais également avec Pierre Rabhi.

RSS

Activité la plus récente

ColibrisNath a répondu à la discussion Femmes rebelles - en résistance - singulières de ColibrisNath du groupe Femmes d'ici et d'ailleurs.
"À 76 ans, face à l'injustice Pour avoir aidé deux enfants migrants en…"
Il y a 2 heures
ColibrisNath a répondu à la discussion A propos de la 5G de ColibrisNath du groupe Preuves du danger du wifi et téléphones portables.
"Pétition PAC contre la 5G - Transformez l'essai Un article complet sur la 5G  :…"
Il y a 2 heures
Billet de ColibrisNath

Une proposition de loi pour Territoires zéro chômeur

Une proposition de loi permettant le prolongement et l’extension de l’expérimentation Territoires…Plus
Il y a 3 heures
Vidéo publiée par Renaud A.
Il y a 4 heures

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation