La DYVOSO, "Dynamique des Volontaire Sociaux"

Informations

La DYVOSO, "Dynamique des Volontaire Sociaux"

La DY.VO.SO porte une action large autour de l’environnement et se charge particulièrement de l’aspect social de la problématique environnementale faisant ainsi le lien entre l’environnement, la santé et l’éducation. Elle se charge en priorité des activités que nous dirons de premier intérêt, comme l’accès aux énergies propres, à la prévention des maladies par l’accès à une alimentation saines et bio, du traitement responsable des déchets, etc.…

Emplacement : la chaize le vicomte
Membres : 1
Activité la plus récente : 14 août 2014

Rapport de DY.VO.SO sur l’atelier de Bolivia Inti Sud Soleil

« microprojet de développement & cuiseurs écologiques »

27 et 28 avril 2012

 

 

 

 

Patrick Fourrier : anime de ce stage. Jacques Prévost administrateur.

Adresse email du réseau Afrique de Bolivia Inti : resau-afrique@boliviainti.org

 

participants au stage :

 

 

-moi-même Guillaume PRIETO : chargé de projet l’ONG DYVOSO AFRIK actuel président de DY.VO.SO-F.A.

-L’association Bana du Bénin : Jacqueline et Paul 

-l’Asso Métismalagasy : Fleury et Rozenn

-Christine TREBOSC : Solidarité Saint

-Christine TREBOSC 

-Jean-Claude NZABA 

.-Jacques Prévost de bolivia

-Patrick Fourrier 

-Jean-Claude Chloé :

-Ginette Souque 

-Nano GATIN 

 

 

Jour1

Atelier naissance projet (avec 3 scénarios) :

 

On va étudier un Projet de développement local.

 

Scénario n°3 :

 

Identification des points positifs

Le porteur de projet est resté sur place plus de 3 mois. Il a créé une association. Il connait des gens sur place qui sont motivées. Les jeunes sont payés et formés. => Cela tient la route

 

Les points négatifs

Ils ne savent pas lire les plans.

Transmission sur le tas (visuelle, pratique) (comment ?).

Disponibilité tôle (matière première) et prix.

Acheter tôle plate et la courber.

Qui a fait le prix ? Avec qui ?

Phase sensibilisation, puis phase vente (à encore développer).

 

Scénario 1 : Approche sentimentale (mais pas appel à la raison).

 

Rapporteur : Chloé

 

 

Positif 

Ils sont sensibles à la condition des femmes.

Equipement facile à (réaliser et) à mettre en œuvre.

Apporter un seul cuiseur avec une seule famille (projet modeste).

 

Négatif 

Pas de concertation pour connaître les attentes de la population.

Pas de formation avec BISS …

Pas d’expérience ni de partage d’expérience.

Il aurai fallut prendre en compte les attentes et besoins des bénéficiaires.

Savent-ils quels sont les plats préparés au Burkina (igname, toss = patte brassée, incompatible avec cuisson solaire type boîte).

Cadeau décalé, disproportionné.

Note : la démarche du « copier-coller » ne fonctionne pas (en général).

 

Scénario 2 :

 

Rapporteurs : Rozenn et guillaume.

 

Positifs :

Partenaire local, et gestion locale.

(Causes bonnes).

Souhaite autofinancement total.

Ils sont informés.

Transfert de savoir.

Formation, sensibilisation, suivi sur 3  mois

Surtout, il y a un référent sur place qui a un réseau, qui connait les femmes et discute avec elle

Il connaît les coutumes.

 

Négatifs :

(Pas de concertation avec les orphelins, pas trop le choix).

Tout acheminé de France.

Mieux vaut acheter à Bamako (en local, car si en panne, on répare sur place).

On fait marcher les marchands locaux (d’autant, que le coût du transport, depuis la France, sera élevé).

(Sur place, il y a des postes à souder chinois).

Ce transport est financé par un financeur (qui aurait pu financer autre chose) …

Etudes de marchés ? Qu’est ce qui fait qu’on choisi 300 CBE ? C’est beaucoup trop, d’un coup.

3 semaines, c’est trop court, le problème du suivi … unique et suffisant, pour former forgerons.

Il faut un suivi.

Pas de notion de vente (justement axé sur la fabrication).

Où sont les usagères ? Quelle est la sensibilisation ? Il y a-t-il démonstration et animation dans les villages ?

Dispo matière première.

Rentabilité projet.

Maîtrise prix

Pas de visée à long terme du projet.

(Prix main d’œuvre et déplacement très coûteux).

Alimenter les stocks est un job à temps complet.

les tôles sont acheminées, par camion, pour être amenés sur place (or mieux vaut les matériaux locaux).

 

 

Note : Si pour leurs démonstrations, des animatrices ont des supports de cours dessinés sur des draps (faciles à rouler et transporter _ pas besoin de vidéoprojecteurs …).

 

CONCLUSION : Penser son projet à 3 ans.

 

Conseils et connaissances pour la bonne réussite de votre projet

 

Fabriquer un équipement cuisson, c’est le plus facile

Il faut ajuster le coût avec le pouvoir d’achat ( 40 euros environ).

 

Il faut savoir gérer une comptabilité (savoir tenir compta), un tableau Excel (ou sur cahier).

(Il ne faut pas, sur place, un seul individu,

Il suffit de 10 personnes motivées

Il faut penser à la pérennité du projet.

Grâce aux « Tontines<![if !supportFootnotes]>[1]<![endif]> », au Microcrédit _à taux zéro … (Savoir que c’est très lourd à suivre, avec les coûts en plus).

Rémunération des actions : Si une femme sensibilise ses compatriotes et arrive à placer les CBE, en recevra, par exemple, 100 ou 1000 F-CFA etc.

Chacune des participantes, faisant la promo, la démo, Coordinatrice, animatrice, transport, stockage

pour le lancement du projet avec des prix promotionnel puis qu’on l’augmentera progressivement …).

 

Tenir compte du Rôle de la chefferie locale, du maire, des chefs et des communautés religieuses, des directeurs d’écoles (des parent d’élèves) …

Des données culturelles : Par exemple, le « foyer 3  pierres » peut être le symbole du couple.

Il faut connaître les cuiseurs (voire en avoir un chez soi. Et l’avoir pratiqué chez soi … pour éviter les impairs sur place).

Réaliser un diagnostic préalable sur le terrain,

Il faut bien connaître le projet. (Les organismes préfèrent se raccrocher à un wagon qui marche, c’est plus valorisant).

Il faut connaître les matériaux localement disponible. Les pratiques culinaires (les financeurs aiment bien qu’on expérimente sur place.

(Des entreprises veulent se racheter une image).

 

Mais attention ! : Scandales sur les labels.

Il existe un cabinet spécialisé pour des projets à grande échelle, au moins 5000 unités => mais probablement pas adapté pour nos micro-projets.

Label GOLD STANDARD : coût 100.000 euros (gros investissement) (Label cher et complexe).

 

Suite du Module :

 

Et suite des questions qu’on peut se poser :

 

Avec quoi elles cuisinent ? Ce qu’elles ont à cuisiner ? (Quels plats ? Quelles sauces ?). Ce qu’elle mange ?

(Note : elles peuvent utiliser des Gombos, une sorte de cornichon, pour les sauces).

Eau chaude pour Igname . Et sauces.

Arrêter et repartir cuisson facilement et touiller et ne pas touiller ... à quelle température …

Quelles ressources bois sont disponibles ?

(Par exemple, elles peuvent faire 10 km pour aller chercher du bois. Et qui empêche les petites filles d’aller à l’école.

S’il y a souvent des pluies dans la région (plus de 6 mois par an).

Si plus de 6 mois par an : il faut CBE et non CBS.

Fumée, problèmes de santé (toux …).

Cabanes sans mur, foyer sur grille avec four …

Il faut attiser en permanence.

 

Qui sont les leaders et s’appuyer sur eux ? Bonne influence ? Si elle est reconnue ?

Quelle autorité locale ? (bonjour au chef du village. Même si les salutations ont coutume de durer 10 mm.

 

Pas de bois ? Que du soleil, sur place ?

Quelle est sa consommation d’énergie ?

(cuiseur à charbon de bois, commun au Togo).

 

Points à considérer avec un Cuiseur solaire :

Nombre d’heures d’ensoleillement (il ne marche pas, si brume de bord de mer permanente ou pollution … Note : alors que le voltaïque lui marche).

A quelle heure de la journée pour la cuisson du plat.

Comment la femme organise sa journée (en la suivant durant le jour). Enquête sur 10 familles durant 1 semaine (sur sa consommation en bois).

 

Jacques PREVOST parle de son projet au Bénin : il est venu avec kit four solaire, lui-même (en 2002).

Il a, en fait, réalisé 4 sur place (qui, finalement, ont été remisés au fond de la case ( !)).

Puis, il a fait un CBE, manuellement … puis 80 sur place.

Il a formé les utilisateurs, là-bas.

Achat tôle sur place (devis prix, celui de l’artisan …).

Découper tôles avec cisaille à main (prototype bien !). => mis en expo.

Puis on a fait un gabarit, puis pièces élémentaires (percés, numérotés).

On en lance 24 (il fallait en faire minimum 20).

J’ai formé un superviseur, un formateur.

Ils ont bien été fait, 24 pour les animateurs. Puis 100 pour 100 familles choisies ... dans différents villages.

 

Un tas de bois devant chaque famille (3 pierres, CBE …), avec balances.

On leur a prouvé qu’on économisait 2,5 et 2,6 fois de bois ... (les médias, les préfets ont été avertis sur place …).

On peut faire constater la différence de rendement énergétique d’un foyer trois pierres et d’un CBE, aux femmes africaines, en leur faisant passer la main au-dessus : On peut le faire au-dessus d’un foyer 3 pierres, mais pas au-dessus d’un CBE, car produit trop de chaleur.

 

On a lancé des séries économiques (avec une nouvelle façon de découper la tôle …).

D’abord 135 exemplaires puis 2245 …

Je leur a montré comment on fait un devis …

(vis, baguettes de soudure … marge sur achat, sur main d’œuvre …. Combien tu donnes aux ouvriers et apprentis (13.500 F CFA, ~ 20 euros) (avec CARITAS) …

Stockés au siège local de la CARITAS … (1500 F-CFA pour l’animateur avec sa moto. Le curé touche autant car il va les chercher avec sa voiture et les stockent. Les cuiseurs sont tous numérotés ….).

Il faut être patient …dans tout lancement de projets en Afrique.

 

On doit casser le bois … en petites branches (mais en branches longues …).

Le CBE fonctionne avec la flamme et non avec la braise (il vaut mieux alors utiliser du sapin, du bois de cagettes …).

(Tôle 1,5 mn ou tôle 2 mn, c’est 2,5 fois le prix du cuiseur).

Un cuiseur en argile risque d’être cassant (mais globalement, ce dernier équipement est moins coûteux …).

Sinon, il faut avoir de l’argile et ou de la terre de termitière et un potier sur place.

(Pour l’instant, pas de retour d’expérience sur les CBE en argile. Mais, on sait qu’il y a une asso sur le Rwanda qui en fabrique …)

 

Si pas d’électricité (donc pas de possibilité d’utiliser un poste à souder électrique) : on peut les faire en les sertissant ou par la technique de l’agrafage …

 

BISS s’engage sur un CBE en métal (mais pas sur les CBE en argile, parce que pas de retour … sinon, c’est lourd. Et si c’est mal fait cela se fissure … et on doit les refaire souvent).

 

Exemple de ratage de diffusion du CS boîte, car ratage de la cuisson de la viande avec four solaire en pays Androy (Madagascar), car on y consomme des viandes grillées, alors que dans le four solaire, on ne peut y mettre que de la viande à bouillir.

 

Mémento du porteur de projet

 

Ecrire et développer ensemble le projet (Nord-sud …).

Planifier et rechercher des financements.

Plancher son document écrit.

Formalisation ?

 

Mise en place d’indicateurs … pour évaluer le projet par rapport à des objectifs et des résultats.

Aspect coûts, ne pas lâcher l’argent facilement (sur chaque projet, il y a un contrôle qualité à réaliser).

 

En Guinée, tous nos forgerons sont analphabètes (l’artisan ne peut mettre un numéro sur les cuiseurs).

Le coordinateur local, lui, le peut.

Il faut la moitié de la somme, pour que l’artisan commence à travailler.

Souvent, on se fait avoir …. Mieux vaut recouper les prix, pour savoir que est le prix exact de la tôle etc.

L’évaluation du projet se prépare au début, on consigne dès le début …

 

Indication : on est à 40 euros par cuiseur à bois économe au Bénin, dans les Andes 100 euros par cuiseur solaire.

 

Déposer le dossier de demande de financement au financeur … en notant jusqu’au coût du visa, du billet avion, du traitement antipaludéen, en téléphonie , en photocopies, en cartouches … en dépenses / recettes y compris en temps … Il faut être en capacité d’argumenter avec le travail réel … en heures de travail …

Dans cette comptabilité, Il faut être précis …

(Ces évaluations sont disponibles sur le site de Bolivia).

Prévoir anticiper, sur 2 ans, l’augmentation du coût de l’acier, du billet d’avion …

 

Pour la pérennisation du projet : on prévoit de se retirer dans 3 ou 5 ans (et 3 à 5 ans passe très vite ...

 

Jour2

 

Avec cuiseur solaire construit à partir d’une parabole satellite, il y a danger : on peut se brûler les yeux (il faut des lunettes de soleil) et on peut mettre le feu au champ proche. En Afrique de l’Ouest, une parabole coûte : 150 euros (et avec les CS Paraboliques, il faut un accompagnement encore plus fort).

 

Ce matin, présentation des CBE et CS boîte :

 

Présentation du Cook-it (Hot pot) inventé par Professeur Bernard (un français) (pour des petites quantités. Mais peu performant pour des grandes quantités).

 

Sur le site de BISS, il y a des fiches de présentations de différents cuiseurs.

Ces fiches donnent l’essentiel, les notions de base. Elles restent sommaires.

Il y aussi des vidéos.

 

La déforestation est le premier élément vers la désertification (on perd des écosystèmes _ des forêts avec baies, karité …).

Alors qu’avec un « foyer 3 pierres », on a qu’un rendement de 10%.

Le cuiseur CBE performant a 45% de rendement.

 

Précautions d’emploi :

 

Dans le monde, 1,5 millions de femmes meurent des maladies liées aux fumées des feux domestiques. Le CBE, en bon régime, ne fume pas.

 

Attention ! Ne pas alimenter le CBE avec du bois vert, car il y a un mauvais rendement, et la sève va attaquer le métal (la sève est corrosive).

 

Attention aux débordements de la casserole et des infiltrations dans l’isolant, qui peut alors devenir corrosif pour le métal.

 

Mettre trop de bois, dans le CBE, coupe le tirage.

Il est préférable de l’alimenter régulièrement en petit bois.

 

Fabrication d’un C.B.E.

Note : un carré est plus facile à réaliser qu’un rond. Donc, une cheminée carrée est plus facile à réaliser.

je ne mes pas trop d'image volontairement pour vous encourager à participer vous aussi à se genre de stage.

 

Rouleuse manuelle

Pliage de la tôle avec la rouleuse manuelle

Suite, pliage de la tôle avec la rouleuse, en s’aidant, cette fois-ci, de 2 barres parallèles (qui permettent de tordre plus la tôle).

Suite et fin du pliage.

Tuyau courbé après « roulage ».

Façon de finir le roulage.

Fin du roulage du tuyau.

Soudure pour refermer le tube.

Points de soudure sur le tube.

Martelage des points de soudure.

Pliage de la collerette (avec la rouleuse).

Système de conception Bolivia Inti permettant de refermer la pince.

Suite pliage de la pince dans un étau.

Découpage de la tôle du tube, en oblique à 45°, avec une scie circulaire, selon le tracée de l’outil lapidaire.

Suite découpage tôle à 45°.

Fin de la découpe.

 

Soudure du coude du tuyau.

Fin de la soudure du coude du tuyau

Traçage cercle, au compas, sur le couvercle

Traçage cercle, au compas, sur le bidon.

Exemple, d’une façon de découper un

Trou circulaire sur le couvercle.

 

Burin à bedane.

 

Découpe d’un carré avec une scie circulaire sur le couvercle et sur le bidon.

 

Découpe d’un cercle avec une cisaille universelle sur le couvercle et sur le bidon.

Technique d’agrandissement du trou (du couvercle) par des petits coups de gourdin.

Autre technique d’agrandissement du trou, à l’aide d’un gabarit de conception Bolivia Inti.

Gabarit de conception Bolivia Inti pour l’agrandissement du trou du bidon.

Utilisation de ce gabarit pour agrandir le trou du bidon.

Pliage tube en tôle (à coup de marteau).

 

 

Note sur les cuiseurs solaires CS boîte :

 

 

Pour les parois métalliques réfléchissantes intérieures au CBS, on peut mettre de la plaque OFFSET ou encore de la cannette d’alu ou de l’acier dépliée.

En Afrique, on a utilisé du papier cadeau argenté et cela a marché aussi.

Le mieux comme matériel réfléchissant pour les panneaux réflecteur : le P.E.T. (on le trouve en rouleau de 2 m ou 3 m, par 60 cm de large).

 

On règle l’inclinaison de la vitre, à l’aide du petit cadran solaire, fabriqué à l’aide d’un clou planté verticalement dans une petite planche en bois horizontale). On règle selon l’heure solaire : à cette heure, il ne doit pas y avoir d’ombre autour du clou.

 

 

Note sur les cuiseurs thermos :

 

Note : En Afrique, il y a des Cuiseurs Thermos : en fibres tressées (en raphia …), en herbes tressées …

La mise dans la terre de la marmite brulante peut servir de cuiseur thermos.

                                                                                      

Cuiseur thermos en fibres tressées

 

Pour l’isolation des cuiseurs thermos, on peut utiliser :

<![if !supportLists]>·         <![endif]>de la plume

<![if !supportLists]>·         <![endif]>des plaques en Styrodur.

Des plaques de cartons, du papier journal.

Pour la partie réfléchissante, de la couverture de survie.

 

Informations diverses

 

 

 

On peut manger crue l’ortie, non traitée, avec des amandes. L’ortie est connue comme cardiotonique et pour « nettoyer le sang ».

 

 

 

DY.VO.SO-AFRIK ONG et DY.VO.SO-F.A

Forum de discussion

Ce groupe n'a pas encore de discussions.

Mur de commentaires

Commenter

Vous devez être membre de La DYVOSO, "Dynamique des Volontaire Sociaux" pour ajouter des commentaires !

Commentaire de DYVOSO Afrik le 14 août 2014 à 18:55

désolé aucune photos n'est passé avec le texte, je les ajoute ici pour aider à voir de quoi je parle

 

Membres (1)

 
 
 

Activité la plus récente

Photos publiées par Vincent DULIEU
Il y a 4 heures
AntoineH s'est joint au groupe de Isabelle Leduc
Miniature

Montréal, Québec

Le groupe Montréal, Québec se veut un autre endroit pour alimenter le réseau Colibris. Une première…Plus
Il y a 5 heures
ColibrisNath a commenté le groupe Femmes d'ici et d'ailleurs de ColibrisNath.
"Parce que lutter contre le sexisme, c’est défendre les droits fondamentaux des femmes,…"
Il y a 8 heures
Billet de ColibrisNath
Il y a 18 heures

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation