Je rencontre de plus en plus de responsables dans de grosses entreprises et un des sujets clés qui ressort, c'est le manque de LIEN SOCIAL.
Ceci est vrai en interne dans l'entreprise, ceci est également vrai en externe, dans l'éco-système de l'entreprise.
Ce LIEN SOCIAL s'est desséché dans les dernières décades: la pression sur un court terme très financier a pris le pas durablement sur la mission et la vision de l'entreprise.
Résultat: plus d'espace de parole, plus de concertation, moins de respect, disparition progressive du lien. Beaucoup de souffrances ...

La question qui se pose est: comment rétablir/re-donner du LIEN SOCIAL au sein de ses entreprises et au sein de l'éco-système de l'entreprise?

Ceci est naturellement un sujet transverse avec le groupe "coopération et facteur humain"

Si cette question intéresse, fait partie du scope de ce groupe et du forum Entreprises que vous préparez, alors je vous remercie de me l'indiquer afin que nous puissions rentrer plus avant dans ce sujet.
Bien à vous
Bernard Marie

Vues : 65

Réponses à cette discussion

Un des enjeux IMPORTANT et URGENT dans le monde de l'entreprise est de repenser l'organisation du travail.
Dans un monde ou l'économie n'est plus au service de l'homme, mais l'homme au service de l'économie, les objectifs de productivité et les méthodes de management poussent les salariés jusqu'au bout de leurs limites. Jamais maladies, accidents du travail, souffrances physiques et psychologiques n'ont atteint un tel niveau.
Il n'y a qu'à observer l'actualité hélas . Franck m'a fait connaître ce superbe documentaire passé sur France3 qui traite vraiment en profondeur ce problème symptomatique du capitalisme financier "La mise à mort du travail" ( ne pas manquer les interviews sur le site: http://programmes.france3.fr/mise-a-mort-du-travail/ )
REPENSER L'ORGANISATION DU TRAVAIL passe par l'évolution de la gouvernance des Entreprises, par des évolutions de structure et la mise en place concrète de processus de "travail sur le travail" . En respectant un principe fondamental de la Vie: l'équivalence de tous les Êtres. Nous ne sommes pas égaux en ce sens que nous sommes tous différents et nous avons tous des talents uniques. Nous sommes en revanche équivalents car tout ce qui vit a la même valeur, celle de la VIE. Nous avons la chance aujourd'hui de connaître des modes de gouvernance alternatifs qui intégrent dans la matière cette valeur clé qu'est l'EQUIVALENCE.

Merci pour toutes ses pistes et pour ton action à faire connaître ces nouvelles gouvernances
comme une évidente réponse au management actuel trop souvent source de souffrance :
Un pan important de l'économie dans le champs de l'économie sociale et solidaire est le monde associatif.
Les chiffres clés (année 2007) du monde associatif en France sont les suivants:
1,3 millions d’associations dont 600 000 fédérées, 730 000 associations employeurs, 1 français sur deux est adhérent d’une ou de plusieurs associations, 1 274 000 salariés (Les associations chiffres clés 2007 en France )

Ce monde associatif est lui aussi soumis à de fortes souffrances provoqués par d'autres causes que celles de l'entreprise du monde capitaliste. L'association est confronté à des limites structurelles de gouvernance, induites par la forme juridique même de l'association loi 1901: des Conseil d'Administrations "hors-sol", des dirigeants salariés dont la place est un vide juridique, dans sa relation au Bureau, dans sa relation au Conseil d'Administration, ...
Les conséquences de ces lacunes, de ces vides et de ces failles sont double: 1- de la souffrance et des conflits (ouverts ou latents/non-dits), 2- une énorme gabegie d'énergie perdue dans cela et du coup non utilisée à construire et à développer les magnifiques initiatives humaines de ces associations (qui ne l'oublions, sont très souvent, les variables de compensation, que le monde politique et économique ne couvraient (couvrent) pas. La bienveillance humaine a comblé et continue de combler - de façon bénévole - les trous béants dans la raquette - laissés par notre gouvernance au plan politique et et économique.)

Alors je propose que nous levions ces limites de gouvernance du monde associatif, imaginer toute l'énergie que nous pourrions libérer au service de l'Homme...

Au fond, dans ces deux mondes souvent opposés - économie capitaliste , économie sociale et solidaire - un des sujets clés est le même - c'est celui de la gouvernance des organisations.

Je sens que le changement de paradigme, si cher aux Colibris, passe par la ré-union des ces deux mondes, longtemps opposés. L'évolution du mode de gouvernance dans chacun de ces deux mondes peut permettre de se retrouver, l'un libérant enfin toute sa puissance (l'Economie sociale et solidaire représente plus de ....), l'autre se re-centrant sur l'Humain, sur sa mission humaine avant tout, l'argent étant remis à sa juste place, celle d'un moyen.

Alors ma proposition de faire un forum des entrepreneurs centré sur le thême de la ré-union et la transition vers une gouvernance centrée sur l'Homme.

Encore une fois, je constate que ce sujet est transverse avec l'autre groupe qui traite de coopération et de facteur humain.

Merci de vos réactions ...
Bien à vous
Bernard Marie
LE POIDS DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN FRANCE:
9,8 % DE L’EMPLOI AVEC 2,1 MILLIONS DE SALARIÉS DANS 203 000 ÉTABLISSEMENTS
http://www.cress-rhone-alpes.org/cress/IMG/pdf/panorama_de_l_econom...
http://www.cress-rhone-alpes.org/cress/article.php3?id_article=396

Ci-après le Projet de l'économie sociale et solidaire:

"Penser et agir autrement en société et donner du sens à l’acte d’entreprendre. L’économie sociale et solidaire combine engagement social et initiative économique pour mettre la personne humaine au centre des activités et replacer l’économie dans son contexte : les activités économiques sont un moyen au service d’un projet sociétal."

http://www.cress-rhone-alpes.org/cress/article.php3?id_article=201
Cher Bernard Marie. Bravo pour avoir lancé cette présente discussion. Entre de multiples engagements à la yourte/Copenhague et ailleurs, je viens apporter ma petite musique. Recréer du lien social en repensant l'organisation du travail, cela a été toute ma vie d'"entrepreneur" en entreprise publique, de chercheur en colibriage et de "professionnel du bénévolat joyeux", comme je me suis souvent défini. D'ailleurs, j'ai lancé le groupe "Trait d'union sur l'Essentiel", que j'espère trouver le temps d'enrichir fortement ces jours-ci, parce que je crois que la recherche de ce qui nous relie, le trait d'union, le lien social, dans toutes les composantes de la Vie, est déterminant pour mettre l'Homme au coeur du Tout. Je crois aussi que l'associatif (pas n'importe lequel, quand même) est assis sur ce nouveau paradigme (cf ma 18ème émission sur le levier associatif : http://jackdesendets.blogspot.com ). J'ai expérimenté, à plusieurs reprises, qu'avec une "sobriété heureuse" de finances, une alliance peut s'effectuer entre amateurs associatifs et entrepreneurs professionnels, comme celle que je cite dans cette 18ème émission (dans le domaine de la recherche astronomique, au top mondial) et que je vis depuis 10 ans à l'Observatoire du Pic du Midi de Bigorre. A +. Jacques.

Bernard Marie CHIQUET a dit :
Un pan important de l'économie dans le champs de l'économie sociale et solidaire est le monde associatif.
Les chiffres clés (année 2007) du monde associatif en France sont les suivants:
1,3 millions d’associations dont 600 000 fédérées, 730 000 associations employeurs, 1 français sur deux est adhérent d’une ou de plusieurs associations, 1 274 000 salariés (Les associations chiffres clés 2007 en France )

Ce monde associatif est lui aussi soumis à de fortes souffrances provoqués par d'autres causes que celles de l'entreprise du monde capitaliste. L'association est confronté à des limites structurelles de gouvernance, induites par la forme juridique même de l'association loi 1901: des Conseil d'Administrations "hors-sol", des dirigeants salariés dont la place est un vide juridique, dans sa relation au Bureau, dans sa relation au Conseil d'Administration, ...
Les conséquences de ces lacunes, de ces vides et de ces failles sont double: 1- de la souffrance et des conflits (ouverts ou latents/non-dits), 2- une énorme gabegie d'énergie perdue dans cela et du coup non utilisée à construire et à développer les magnifiques initiatives humaines de ces associations (qui ne l'oublions, sont très souvent, les variables de compensation, que le monde politique et économique ne couvraient (couvrent) pas. La bienveillance humaine a comblé et continue de combler - de façon bénévole - les trous béants dans la raquette - laissés par notre gouvernance au plan politique et et économique.)

Alors je propose que nous levions ces limites de gouvernance du monde associatif, imaginer toute l'énergie que nous pourrions libérer au service de l'Homme...

Au fond, dans ces deux mondes souvent opposés - économie capitaliste , économie sociale et solidaire - un des sujets clés est le même - c'est celui de la gouvernance des organisations.

Je sens que le changement de paradigme, si cher aux Colibris, passe par la ré-union des ces deux mondes, longtemps opposés. L'évolution du mode de gouvernance dans chacun de ces deux mondes peut permettre de se retrouver, l'un libérant enfin toute sa puissance (l'Economie sociale et solidaire représente plus de ....), l'autre se re-centrant sur l'Humain, sur sa mission humaine avant tout, l'argent étant remis à sa juste place, celle d'un moyen.

Alors ma proposition de faire un forum des entrepreneurs centré sur le thême de la ré-union et la transition vers une gouvernance centrée sur l'Homme.

Encore une fois, je constate que ce sujet est transverse avec l'autre groupe qui traite de coopération et de facteur humain.

Merci de vos réactions ...
Bien à vous
Bernard Marie
Chers amis colibris
Je viens ici ajouter une pensée pour les bénévoles. C'est de l'esclavage volontaire en fait le bénévolat et, même dans des associations de grande pauvreté, on ne ne propose pas systématiquement une insertion dès le départ aux bénévoles sans emploi ou demandeurs de longue durée qui viennent ici pour se socialiser ou avoir une expérience. Ils vont et viennent remplir des tâches qui souvent économisent un salaire en fait. C'est encore pire je trouve finalement, que l'entreprise où là, au moins, tout travail mérite salaire.
J'ai même cru comprendre que les heures de bénévolat sont comptabilisées et permettraient d'obtenir des subventions. D'autre part, le droit des bénévoles n'est toujours pas appliqué et peut-être même méconnu des présidents d'associations eux-mêmes. Pire encore, des associations rémunèrent grassement des entreprises ou des prestataires avec l'argent gagné sur le dos des bénévoles, alors que parfois ceux-ci seraient tout à fait à même de faire la chose, payée cette fois. On peut donc se demander parfois si le bénévole n'est finalement rien de plus qu'un âne. Je suis dure mais c'est le fruit d'une longue et stupéfiante observation.
Aussi, je me disais que le bénévolat pourrait être pris en compte au moins au niveau des impôts, et créer un dispositif comme le chèque emploi par exemple. Enfin, il y a là un vivier de compétences et d'énergie désintéressée teintée d'une certaine générosité déconsidérées, même si la personne fait aussi du bénévolat par intérêt de sociabilité ou de formation sur le tas.
Chers amis,
merci de vos réactions.
A+
Sylvia

RSS

Activité la plus récente

ColibrisNath a commenté le groupe Femmes d'ici et d'alleurs de ColibrisNath.
"DU 20 AU 29 SEPTEMBRE 2019 Festival pluridisciplinaire ​ Les créatrices sont…"
Il y a 7 heures
Mannarino Angelo a répondu à la discussion Projet de Jardin (2019) de Emma Dubos du groupe Jardin partagé à Marseille.
"Salut à tous :) J'habite dans le 10ème et je suis très…"
Il y a 12 heures
Mannarino Angelo a répondu à la discussion Qui est intéressé par un jardin partagé à Marseille ? de Gaël du groupe Jardin partagé à Marseille.
"Salut à tous :) J'habite dans le 10ème et je suis très…"
Il y a 12 heures
Mannarino Angelo s'est joint au groupe de Claire
Miniature

Jardin partagé à Marseille

Une envie de créer un espace partagé autour d'un potager dans Marseille, une rencontre et un groupe…Plus
Il y a 12 heures

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation