Informations

Permaculture

Prendre soin de la terre et son vivant
Prendre soin des hommes
Créer son autosuffisance et un excédant à redistribuer.

Des outils

1.    Prévoir l'efficacité énergétique

2.    Emplacement relatif

3.    Circulation d'énergie

4.    Effet de bordure

5.    Chaque élément doit avoir plusieurs fonctions

6.    Chaque fonction est remplie par plusieurs éléments

7.    Travailler avec la nature plutôt que contre elle

8.    Faire le plus petit effort pour le plus grand changement

9.    Le problème est la solution

Membres : 1184
Activité la plus récente : 12 août

Forum de discussion

UNE STARTUP HAUT-SAVOYARDE AU COEUR DE L'ENVIRONNEMENT DURABLE

Bonjour à toutes et à tous !Nous sommes une jeune startup d'Allinges ayant réussi le pari de transformer de la terre stérile en véritables supports de culture ."Vous avez une conscience…Continuer

Démarrée par EDAPHOS 7 mars 2018.

Stage de Permaculture Holistique dans l'Aude (11)

Notre écolieu Tèrra de Lutz se réjouit d'accueillir le stage "Permaculture Holistique" mené par l'équipe "Méditation Naturelle" du 19 mai au 3 juin 2018. Venez nombreux !+ d'infos sur le site du…Continuer

Démarrée par Cécile Capo 4 févr. 2018.

Financement participatif du centre UnisVers? Une véritable oasis ressource en création !

Un super projet alternatif est sur le point de voir le jour : Le centre UnisVers, situé au bord du lac de Vassiviere et au sein du parc naturel du plateau des Millevaches en Limousin, lance son…Continuer

Démarrée par BERTRAND Sylvaine 31 janv. 2018.

Projet de micro ferme en permaculture 3 réponses

Bonjour,cela fait un moment que je ne mes suis pas manifestée car je n'avais pas grand chose à dire. Aujourd'hui, je suis de retour avec un projet tout à fait intéressant porté par un ami rencontré…Continuer

Démarrée par Marie G. Dernière réponse de Laurent Favia 4 oct. 2017.

Mur de commentaires

Commenter

Vous devez être membre de Permaculture pour ajouter des commentaires !

Commentaire de Gerard Deremetz le 14 décembre 2013 à 21:12

Merci
de vous j'apprend encore.

Commentaire de Koyaanisqatsi le 14 décembre 2013 à 20:34

les 2 bafouilles ci-dessous sont inversées. pas prévu pour écrire un bouquin ce truc!

Commentaire de Koyaanisqatsi le 14 décembre 2013 à 20:33

Je fus un temps enseignant, période durant laquelle je pus (s'il vous plaît!) constater à quel point l'ostracisme le plus odieux et le plus médiocre, celui du "peuple des rideaux qui bougent quand tu passes" à la méchanceté de rat et dont je ne pense absolument pas avoir été la seule victime parmi la population, était devenu sport de compétition, à un point tel que s'il devait fabriquer du PIB, la croissance s'emparerait à nouveau de nos contrées. D'autant que ces formes d'antipathies ne semblent reposer sur aucun élément objectif mais se satisfaire d'une sorte d'émanation quasi phéromonale contenue en la circonstance dans les mots eux-mêmes.

Bien entendu, à se faire trop marcher sur les buttes et pour ne pas en crever, tu chausses un jour tes grolles de sécu et tu commences à distribuer des amuses gueules dont Moilamain eut rendu bien tentant le sucré-salé que je lui eus octroyé gratos si d'aventure il eut tenté sa vanne autrement qu'à travers les tuyaux.

Le rapport avec la Permaculture?

C'est à vous de voir, mais peut-être que ceux qui ont charge de la Vendre et de s'EN promouvoir, dont notre Moilamain, pourraient peut-être s'irriguer l'esprit de quelques fragrances de générosité, voilaaaa! "Générosité"! c'est le mot que je cherchais. Car force et consternation m'est de constater, pour me trimbaler, saltimbanque que je suis, entre le "bio" et le "conventionnel", que la volonté de se revendiquer peu ou prou du premier, fut-il (à la france comme eut dit François Morel) permaculturel, n'en confère pas de fait un supplément d'âme, même qu'à bien y regarder...

Car c'est une chose que de dire des conneries à dessein, comme c'est mon cas, histoire de rien, pour rien, l'histoire d'un mauvais chien aimant s’arrêter sous trop de réverbères, pour déconner, juste déconner, aboyer un peu pour faire chier, faire le bouffon à clochette sous la table des seigneurs (touchez ma bosse...) toutes les cultures saines possèdent leurs Heyokas... bref, c'en est une autre que d'en proférer un bon paquet itou mais avec la prétention d'un Joseph d'Arimathie convoyant LA vérité: Moilamain, celle de dieu!

Sur ce je vous laisse à l'observation fine des lois naturelles, car pour arrêter de penser carré, les mandalas ne sauraient suffire (les mandales par contre!) et que vibre et s'élève le monde par la sagesse qui me manque tant... sans me manquer vraiment.                                                                               Cependant.                                                                                          Finalement.

C'était un samedi soir sur la terre, mais j'vous jure, j'arrête. Vous êtes en vacances!

Signé: Colibricabrac, la mouche de la baraque ?

Commentaire de Koyaanisqatsi le 14 décembre 2013 à 20:31

Comment y m'a cassé le gars Moilamain! si c'est pas du Moilamain dans ma gueule, ça!

je cite:

Eh bien ça ! Un gars qui connaît Bernard Dimey, chic alors !

"Quand on a rien à dire et du mal à se taire..."

Ouaoutch (C'est le son de son uppercut à mon plexus)

"t'aurais mieux fait d'en rire, te détendre les sphincters"

Heuh (c'est le son de mon interrogation quant à savoir s'il s'agit bien d'la suite de la chanson)

Toujours perspicace, je n'ai pu m’empêcher de sentir dans ces propos farceurs comme un parfum d'acrimonie à mon endroit, comme à mes envers, bien plus nombreux d'ailleurs soit dit en passant.

Me trompe-je? of course not!

Je me suis taraudé les synapses pour savoir si je devais répondre à la ciguë du gars et quitte à me faire dégager du groupe, j'en accepte l'augure, n'ayant rien à perdre pas plus qu'à gagner et puisque le butor a ouvert la boite de pandores, baïonnette au canon! debout les morts!

Aussi loin que remonte ma mémoire, j'ai toujours été subjugué par cette volonté qu'ont d'aucuns d' humilier par un mépris homéopathique et savamment dosé ceux qu'ils n'estiment visiblement pas comme étant tout à fait leurs semblables, sans que je parvienne jamais à savoir ce qui pouvait bien ainsi provoquer, valoir (?), de tels assauts.                                                                                    Tu te pointes dans un squatt, tu lis "colibris" au dessus de la lourde, tu te dis c'est sympa, doit y avoir d'la gentillesse là dedans, c'est mimi un colibri et à peine entré un mec tout greum vient te péter au nez. Alors Là forcément tu m'connais, j'sais dire non.

A travers cette toute petite et sans doute insignifiante anecdote, c'est toute la perception de l'Autre, dans sa pénible et si souvent insupportable Altérité (touchez ma bosse Monseigneur) à laquelle Moilamain invite à réfléchir, à son corps défendant certes mais dont l'avis m’intéresse au plus haut point.

(la suite au-dessus)

Commentaire de Philippe Olivier le 14 décembre 2013 à 9:44

Bonjour à tous, c'est avec plaisir non dissimulé que je constate que la vie en permaculture a pris le dessus sur les conceptions dogmatiques ... que le "travail" a laissé la place à la "jouissance" .... pas seulement un changement de mot mais un changement à l'intérieur de soi, avec soi, avec les autres ... 

Si les heures consacrées au jardin demeurent les mêmes en nombre, elles ne sont plus travail mais plaisir et jouissance ... personnellement, le travail est dans mon éducation, l'effort de toute une vie a été de changer non pas les heures mais la perception que j'en ai ... et passer de l'esclavage à la jouissance est le bonheur que je souhaite à tous ... apprendre à devenir fainéant et ne pas se culpabiliser ... jouir de la vie et partager ce plaisir ... je souhaite à tous de mettre leur intelligence, leur observation et leur "main verte" au service du "lâcher prise" ... d'en revenir finalement à l'idée fondamentale de Fukuoka ... observer, expérimenter, adapter et ... voir venir ... ce qui ne veut pas forcément dire s'installer dans un transat ... quoique ... le partage des idées, c'est la clé , le partage des tâches et de la jouissance devient ainsi le moyen aussi de partager plaisir et d'alléger les efforts de chacun. Sauvegardons cette gratuité des partages, le bonheur du partage est incommensurable pour les véritables fervents défenseurs de la conception Fukuoka ... merci Gérard et à celles et ceux qui partagent cette conception ...

Commentaire de Philippe Rostagnat le 14 décembre 2013 à 7:51

Bonjour,

Je suis président de l'association "les jardins de Saint Alban" à Saint Alban Leysse (Savoie). Elle regroupe 40 jardins, notre orientation est de produit bio. Nous sommes curieux et à la recherche d'autre technique également. Est ce qu'une personne serait intéressée par nous informer et/ou nous initier à la permaculture ?

Commentaire de karl le 14 décembre 2013 à 5:24

t'as peut-être loupé ton bus mais pas ton but... merci de ton humeur humoristique koyaanisqatsy

Commentaire de karl le 14 décembre 2013 à 4:34

il a aussi dit nous naissons hommes et femmes c'est l'échange qui fait de nous des humains.....et encore le travail http://www.youtube.com/watch?v=_tru7cOEle4 c'est une torture....bien d'accord avec koyanisqatsi mais pour beaucoup c'est une valeur le travail et en temps que tel je la respecte même si je ne le partage pas bonne journée d'hiver Karl

Commentaire de Hélène Cassagnes le 14 décembre 2013 à 0:31

Gérard OUi le partage d'idées est essentiel Albert Jacquard dit "si vous échangez un kilo de pommes contre un kilo de poires après l'achange il y aura le même nombre de kilos de fruits mais si vous échange une idée contre une autre idée alors chacun repartira avec 10 000 idées, ainis seule la production d'idées est productive de civilisation"  TU vois Gérard tu as tout compris comme Albert § Merci à toi

Commentaire de Hélène Cassagnes le 14 décembre 2013 à 0:25

Moilamain y a pas de truc qui cloche, va passer huit jours avec Franck Nathié et tu verras par toi-même si il aime ce qu'il fait et combien de temps il y passe. Quand on aime on fait plein plein de trucs et la vie ce n'est pas que de cultiver pour manger. On peut aussi chanter, danser, soigner, accueillir.... le jardin ce n'est pas une fin en soi. On peut aimer la pachamama les cerises, mles courgettes et tous les bons fruits et aimer encore plus de voir que la mama elle nous donne tout sans que l'on se fatigue. Aimer la terre comme une mère c'est facile à comprendre. On ne va pas dans le jardin pour "travailler difficile et se victimiser comme des pauvres avec des lumbagos, on vit une relation harmonieuse avec la vie et on se réjouit de l'abondance et de rendre la vie simple et facile pour soi et pour les autres............ C'est juste que cette normalité naturelle évidence........... L'humain semble s'en être éloigné. Avec Franck nathié tu découvriras le temps de regarder, le temps d'observer, le temps aussi d'aller transmettre à d'autres ( et là tu peux pas juste rester dans ton potager avec tes potes agés ah Ah ah ! ...... l'esprit jeune voyage découvre, sème et récolte ailleurs. Tout cela serait facile si tout le monde sur terre cultivait la joie l'amour et le partage mais de maintenant à ce rêve il y a un bout de chemin et nous devons nous adapter à notre époque puisque c'est la seule que nous avons à vivre ............ Mais on peut tout faire et mettre en oeuvre pour que cela soit plus simple pour les autres plus tard comme de faire pousser des vergers.   Le miracle de l'amour c'est de voir ce qu'il y a de bien dans les initiatives des autres et de s'en réjouir et de s'enthousiasmer . Franck nathié m'a passé un film "aux origines de la pomme " au sujet de la forêt du kazakhstan les pommes sieversi.......... C'est fabuleux cet homme qui par toute sa vie à lui tout seul nous fait connaître cette pomme qui s'y on la plantait partout pourrait éliminer l'usage des pesticides. SI vous avez des terrains pour planter des pommiers n'hésitez pas . Et encore merci à Franck ! Et si vous voulez un peu d'enthousiasme humain allez rencontrer Marianne Sebastien. La permaculture sur l'altiplano bolivien pour nourrir les enfants cela redonne du baume au coeur tous ces gens qui agissent et qui croient dans la bonté de l'humanité et qui savent toucher et guérir le coeur de chacun d'entre nousn http://www.voixlibres.org/

 
 
 

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation