70% des hérissons ont disparu en France

En mars dernier, un quadragénaire a été condamné par le tribunal correctionnel de Caen (Calvados) pour avoir chassé le hérisson !

Ce mercredi 24 avril 2019 il devra emmener son chien chasseur de hérisson à la SPA afin d’éviter les deux mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve et l’amende de 830 euros auxquelles il a été condamné. Le tribunal l’a déclaré coupable car l’animal est une espèce soumise à une protection totale depuis un arrêté établi il y a douze ans presque jour pour jour, le 23 avril 2007.

À cette date, le ministre de l’agriculture et de la pêche et la ministre de l’écologie et du développement durable, soumettent un arrêté "fixant la liste des mammifères terrestres protégés sur l'ensemble du territoire et les modalités de leur protection." Il est "interdit en tout temps et sur tout le territoire français, de détruire, capturer ou enlever, de naturaliser, qu'il soit vivant ou mort, de transporter, d'utiliser, de commercialiser le Hérisson d'Europe." La protection du hérisson (Erinaceus europaeus) s’explique notamment par sa disparition inquiétante du territoire : en vingt ans 70% des hérissons ont disparu en France. Les raisons sont multiples mais l’ingestion directe de pesticides dans les jardins et cultures en est le principal facteur.

Et pourtant le hérisson joue un rôle important dans la biodiversité et aide à préserver l’équilibre des espaces verts, comme le souligne un article du Monde. Insectivore, le hérisson chasse les limaces, les sauterelles, les criquets, les escargots, les hannetons, les mille-pattes ou encore les charançons. Il peut même s'attaquer aux vipères. Autant de nuisibles pour les jardins qui constituent l’alimentation du petit mammifère. Avec ses 7 000 piquants sur le dos l’animal nocturne moissonne de manière naturelle et écologique. II est un "insecticide naturel" selon la Ligue de Protection des oiseaux (LPO), une association qui lutte pour la biodiversité.

Mais attention un hérisson ne peut être acheté, car protégé, mais il est possible de l’attirer dans son jardin : il suffit d’y installer un tas de branchages et de feuillages qui constituera son habitat. Une manière de protéger son jardin en même temps que cet animal en danger.

SLT

Vues : 90

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 27 avril 2019 à 6:18
Commentaire de JF@ le 27 avril 2019 à 6:18

JF@

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation