À Londres, l’initiative de Michel Birkenwald est en train de prendre de l’ampleur !

Ce défenseur de la cause des hérissons s’est mis en tête de leur créer une véritable autoroute pour qu’ils puissent circuler librement à travers la capitale britannique. À défaut d’être un grand spécialiste de ce petit mammifère, cet enthousiaste du hérisson compte adapter l’infrastructure urbaine au bien-être de ses petits protégés. Il est temps , car leur population aurait baissé de 50% à travers le Royaume-Uni et de 30% dans les zones urbaines, selon l’association de défense des hérissons Hedgehog Street. Or l’animal parcourt plus de 1,5 km chaque soir à la recherche de nourriture ou d’un partenaire et les propriétés parfaitement fermées seraient une raison majeure de son déclin.

Armé de quelques outils, Michel Birkenwald perce jusqu’à 20 murs, clôtures et haies par jour, ménageant un passage d’un diamètre équivalent à celui d’un CD. Une action totalement gratuite, effectuée chez des volontaires et bénéficiant notamment du soutien de Zac Goldsmith, membre du Parlement (conservateur) pour la circonscription de Richmond Park et candidat malheureux à la mairie de Londres face à Sadiq Khan.

Lancée il y a quatre ans, l’initiative que l’on peut suivre sur les comptes Twitter et Instagram Barnes Hedgehogs s’accompagne de petits panneaux (en plastique recyclé) «Autoroute pour hérisson, merci de laisse ce trou dégagé». Un travail fastidieux mais désormais un véritable réseau s’organise.

Près de 50.000 personnes se seraient inscrites sur le site HedgeHog Street pour devenir des «champions du hérisson», ambassadeurs de la cause du petit animal qui pique.

Litzler

Vues : 189

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 23 février 2018 à 6:50
Commentaire de JF@ le 23 février 2018 à 6:47

JF@

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation