C’est un inquiétant record que l’ONU a présenté jeudi 27 mars : les océans n’ont jamais été aussi chauds que pendant l’année 2018. Face au changement climatique, les risques sur la vie marine sont bien réels !

L’Organisation météorologique mondiale (OMM) détaille dans un rapport sur l’état du climat dans le monde la multiplication des "manifestations physiques" du changement climatique comme des phénomènes météorologiques extrêmes, ainsi que son impact socio-économique croissant.En 2018, le contenu thermique des océans a atteint de nouveaux pics entre 0 et 700 mètres de profondeur (relevés remontant à 1955) et entre 0 et 2000 mètres (relevés remontant à 2005), "pulvérisant les records de 2017". 

Conséquences : La hausse du niveau de la mer s’est poursuivie "à un rythme accéléré" atteignant un record, rapporte l’OMM. L’organisation explique cette hausse par le "rythme accru de perte de masse glaciaire des inlandsis", les glaces permanentes. Fin 2018, l’étendue de la banquise arctique n’a d’ailleurs jamais été aussi faible. Lors d’une conférence de presse à New York, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a tiré la énième sonnette d’alarme, "les quatre dernières années sont les plus chaudes jamais répertoriées", en martelant : "il n’est plus temps de tergiverser".

Guterres a mis en garde contre l’impossibilité d’inverser la tendance climatique qui se rapproche, demandant aux dirigeants mondiaux de ne pas venir avec un discours, mais "avec un plan" au prochain sommet mondial de l’ONU, en septembre prochain.

LCI

Vues : 55

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 30 mars 2019 à 6:38
Commentaire de JF@ le 30 mars 2019 à 6:38

JF@

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation