Les glaciers fondent moins mais la tendance n'est pas inversée !

Le phénomène observé par l'Académie suisse des sciences naturelles (SCNAT) s'explique par l'importante quantité de neige tombée sur le versant sud des Alpes. Entre Noël 2013 et février 2014, la somme des précipitations y a atteint 200 à 300% de la normale, soit environ 2 à 2,5 mètres de neige à 1500 m d'altitude.

Au nord des Alpes, les températures sont restées clémentes en raison de fréquents épisodes de foehn, a communiqué mercredi la SCNAT. Juillet et août ont été plus frais et plus humides partout, ce qui a conduit à des chutes de neige répétées au-dessus de 3000 m, des conditions favorables pour les glaciers. Les glaciers du Valais méridional et de l'Engadine (glacier de Findelen, Vadret dal Murtel) ont bénéficié d'un léger gain de masse : 10 à 50 cm en moyenne sur l'ensemble de la surface. Ceux au nord des Alpes, comme les glaciers de la Silvretta et du Pizol, ont en revanche perdu plus d'un mètre d'épaisseur.

L'asymétrie des bilans de masse entre les versants nord et sud est une conséquence directe des conditions météorologiques. Au final, l'ensemble des glaciers suisses a perdu 300 millions de mètres cubes de masse, soit 0,6% du volume total estimé. Depuis 2002, ce faible taux de fonte n'a eu d'équivalent qu'en 2013. Toutefois, ces bilans modérément négatifs deux années de suite ne signifient pas encore un renversement de tendance, car les pertes de masse ont été considérables, avertit la SCNAT.

ats/Newsnet

Vues : 32

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 30 octobre 2014 à 8:09

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation