Ces gardiens de la forêt tropicale ont maintenant de nouvelles armes : des drones !

Grace à cette technologie de pointe, ils peuvent surveiller les limites de leur territoire. Ils peuvent ainsi recevoir des alertes, et localiser précisément les incursions dans leurs forêts. Une déforestation illégale qui, pour les Ticuna mettent en danger l’avenir des prochaines générations. Nous devons tenir compte du fait que nos fils grandissent, et d'ici vingt ans, quoi ? Qu'est-ce que les enfants vont respirer ?" se demande Miguel Rivera, membre de la communauté Ticuna.


Avec plus : 40 000 espèces de plantes, l’Amazonie représente 40% de la forêt tropicale humide de la planète. Une biodiversité phénoménale mise en danger par une déforestation, qui affecte le climat de la région. Sans arbre, pas d'ombre : "il fait très chaud. Avant, tu n'avais pas chaud, explique Pablo Garcia Akawas autre membre de la communauté. Mais maintenant, à partir de 11 heures du matin il y a ce soleil qui te brûle la tête, tu ne peux pas le supporter".


Les patrouilles font fréquemment face à des incendies, souvent, d'origine criminelle. Et la lutte contre les narcotrafiquants, peut créer des ennemis. Ce n'est pas seulement la forêt qui est en jeu. "Au début, raconte Pablo, nous avons été menacés de mort, mais comme nous sommes les observateurs de la communauté, nous devons trouver des alliés pour parler, apporter le dialogue et la compréhension mutuelle ".

De retour de mission, un membre de l''Association pour la forêt vierge", une ONG qui accompagne les Ticuna dans leur mission de préservation amazonienne.enregistre les données récoltées. Si une menace est détectée, il préviendra alors les autorités locales.

EURONEWS

Vues : 60

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 21 septembre 2019 à 7:14
Commentaire de JF@ le 21 septembre 2019 à 7:13

JF@

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation