Une manifestation d'anti-corridas d'une rare virulence lors d'une novillada à Rion-des-Landes s'est terminée dans la confusion samedi soir avec huit manifestants blessés dont un gravement lors de l'évacuation par les forces de l'ordre !

 

Huit militants anti-corrida ont été blessés, dont un gravement, selon les pompiers, samedi soir, à Rion-des-Landes (Landes) où se tenait une novillada. Une enquête judiciaire a été ouverte sous la direction du procureur de Dax pour déterminer les circonstances dans lesquelles le blessé grave est tombé d'un camion renfermant des taureaux, a indiqué à l'AFP le chef du groupement des Landes, le colonel Fabrice Spinetta. L'homme se trouvait samedi soir dans le coma avec un traumatisme crânien au CHU de Bordeaux où il a été transporté en hélicoptère.

 

Lors de cette action organisée conjointement par Animaux en péril, le CRAC Europe et la Fondation Brigitte Bardot, les militants ont acheté des billets pour prendre place dans les tribunes. Avant le début de la novillada - une corrida avec mise à mort opposant de jeunes taureaux à de jeunes toreros - ils sont conjointement descendus dans l'arène pour former une chaîne humaine tandis que d'autres allumaient des fumigènes.

 

Les gendarmes sont intervenus pour les déloger. Renvoyés à l'extérieur de l'enceinte, ils se sont ensuite lancés sur le camion qui contenait les jeunes taureaux avant d'être de nouveau repoussés par les forces de l'ordre. "Une ouverture des portes pour libérer quatre taureaux de plus de 500 kg aurait fait prendre des risques énormes à la population", a expliqué le colonel. Les pompiers ont dénombré huit blessés, dont le blessé grave. "Toutes les blessures sont dues aux membres des forces de l'ordre, il n'y a eu aucun contact avec les aficionados", a assuré à l'AFP Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot, qui s'est dit "éberlué par cette violence". Selon M. Marie, le manifestant gravement blessé "a été projeté par les gendarmes". "Nous sommes quasiment certains que ce n'est pas un gendarme qui a projeté cette personne", a déclaré pour sa part le colonel Spinetta.

 

Les aficionados ont dénoncé la virulence des manifestants. "Ca a été très violent. Ils se rebellaient" puis "ont projeté des barrières contre les portes des arènes puis balancé des fumigènes à l'intérieur", a indiqué Bernard Dehez, adjoint au maire de Rion-des-Landes et en charge de l'organisation de la novillada. A la fin du spectacle taurin, "les gendarmes ont dû former un cordon pour évacuer les spectateurs" sous les insultes. "Les jeunes toreros ont été obligés de se cacher. Les gens avaient peur", a-t-il dit.

 

Les gendarmes ont été jusqu'à 70 pour contenir "cette foule très agressive", a confirmé le colonel Spinetta, évoquant des organisateurs de la manifestation "qui ne voulaient rien écouter".

 

AFP

 

Vues : 310

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 25 août 2013 à 16:22
Commentaire de JF@ le 25 août 2013 à 16:20

...

Brigitte Bardot, au nom de sa Fondation, "condamne sévèrement la brutalité et la sauvagerie avec lesquelles les forces de l’ordre et certains aficionados ont attaqué les manifestants anti-corrida à Rion-des-Landes, ce samedi 24 août".

Elle affirme : "Il est inacceptable que des protecteurs d’animaux aient eu à subir une violence telle que parmi les blessés, l’un soit entre la vie et la mort et un autre ait failli être paralysé. Si la barbarie de tortures de taureaux et de sanglantes mises à mort est tolérée dans certaines régions au nom d’une tradition obsolète, ridicule, indécente et sadique, le droit d’exprimer pacifiquement son opposition doit être également et légalement respecté dans une démocratie.

Au nom d’une injustice écœurante, qui vient de frapper gravement, une fois de plus, des manifestants que nous soutenons, la Fondation se réserve le droit de porter plainte auprès du Procureur de la République pour coups et blessures pouvant entraîner la mort ou de graves séquelles.

...

Commentaire de JF@ le 25 août 2013 à 12:57

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation