Mortels sonars pour les Dauphins d'Electre

L'échouage d'une centaine de dauphins d'Electre près de Madagascar en 2008 a été lié à l'utilisation d'un sonar de cartographie à haute fréquence par la compagnie pétrolière ExxonMobil, selon un rapport publié jeudi. Désorientés, un grand nombre de mammifères n'avaient pas survécu !

 

"C'est le premier échouage massif de mammifères marins qui puisse être étroitement associé à des relevés cartographiques avec des sonars à haute fréquence", écrivent ces experts dans un rapport rendu public par la Commission baleinière internationale. Ces sonars produisent des sons puissants qui auraient désorienté les cétacés. Ces derniers se sont alors échoués sur la lagune de Loza, dans le nord-ouest de Madagascar. "ExxonMobil pense que les conclusions de ce groupe d'experts ne sont pas justifiées en raison du manque d'informations au moment du déploiement des secours en 2008", a déclaré un porte-parole du géant pétrolier américain, Patrick McGinn. "Comme le relève le rapport, plusieurs incertitudes et un manque de données clés limitent la capacité de faire une analyse complète des causes de l'échouage", a-t-il ajouté.

 

Oceana, l'ONG internationale œuvrant à la conservation des océans, s'est félicité de ce rapport "qui pour la première fois établit un lien direct entre l'utilisation de ces sonars et la mort d'animaux marins".

 

L'ONG rappelle que le gouvernement américain envisage d'autoriser l'utilisation du même système, voire plus puissant, le long de la côte est des Etats-Unis, du Delaware à la Floride, pour la prospection pétrolière. Le département américain de l'Intérieur, responsable de la gestion des ressources naturelles, a estimé dans un rapport en 2012 que des sonars de cartographie à haute fréquence auraient des effets néfastes sur les animaux marins pouvant entraîner des blessures, voire la mort.

 

Le gouvernement demande d'interdire ces sonars dans certaines zones durant les périodes de reproduction, notamment celles des baleines franches de l'Atlantique, qui sont menacées. Le département de l'Intérieur estime que l'impact des sonars sur la faune marine devrait être modéré, mais se dit prêt à les interdire si les risques s'avéraient trop élevés pour les animaux marins.

 

ats

 

Vues : 250

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 27 septembre 2013 à 8:48

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation