La sonnette d’alarme de Nicolas Hulot tinte toujours !

Libéré depuis un an de ses habits de ministre d’État, l’écologiste a renoué avec les «il faut» des lanceurs d’alerte. «Il faut faire les choses en grand», «il faut de l’intelligence collective», «il faut cesser d’investir» dans les énergies fossiles, a-t-il insisté vendredi, devant les 150 citoyens tirés au sort de la convention citoyenne pour le climat, réunis à Paris sous la double coupole du palais d’Iéna, siège du Conseil économique, social et environnemental (Cese).

Pendant deux heures et demie, le président d’honneur de la Fondation Nicolas Hulot a appelé à répondre à l’«état d’urgence écologique» et à «s’attaquer» au «modèle économique ultralibéral». Tout en délivrant au gouvernement des griefs, comme la mise en œuvre de l’augmentation de la taxe carbone, point de départ de la crise des «gilets jaunes». «Il faut le faire, bien entendu», mais la méthode de l’exécutif revêtait «une forme de brutalité», a jugé l’ex-ministre, près d’un an jour pour jour après le premier samedi de mobilisation du mouvement. L’amendement pro-huile de palme voté jeudi soir à l’Assemblée nationale a aussi récolté sa «colère», accompagnée de huées dans le public.

Toujours perçu comme un recours par une partie des écologistes, Nicolas Hulot préfère toutefois se placer en surplomb de la vie partisane, en dehors de ce «ring» où s’étalent les «divisions», alors qu’«il faut» que «la classe politique parle d’une même voix». La personnalité politique préférée des Français, selon un récent sondage Elabe, ne semble pas du tout regretter les bancs de l’hémicycle de l’Assemblée nationale - «le plus éprouvant» dans son «expérience gouvernementale». Ni son temps passé «en confrontation avec le ministère de l’Agriculture» ou «le ministre de l’Économie», Bruno Le Maire. «Dès que je proposais quelque chose, (il) le sapait derrière», décrit Nicolas Hulot.

«Ils n’ont pas la même perception de la gravité de l’imminence et de l’urgence», a-t-il expliqué au sujet de ses anciens compagnons au sommet de l’État.

BOICHOT

Vues : 43

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 17 novembre 2019 à 7:42
Commentaire de JF@ le 17 novembre 2019 à 7:42

JF@

Activité la plus récente

Billets de JF@
Il y a 2 heures
Jérémy D a répondu à la discussion Groupe local sur l'effondrement et la sobriété heureuse de Jérémy D du groupe Colibris autour de Lorient, Morbihan, Bretagne.
"+1 J'aime bien cet argument."
Il y a 11 heures
Peter Stopschinski a répondu à la discussion Groupe local sur l'effondrement et la sobriété heureuse de Jérémy D du groupe Colibris autour de Lorient, Morbihan, Bretagne.
"Moi, je pense que nous sommes déjà pleinement dedans, dans l'effondrement. Et…"
Il y a 11 heures
Événement publié par DIBOT François
Miniature

LE SIGNADORE à Bistrot du Cours, Ajaccio

13 décembre 2019 toute la journée
  Au “ Bistrot du cours“, vendredi prochainRencontre autour d'un livre et d'une exposition…Plus
Il y a 13 heures

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation