Loin de moi l'idée de suggérer que les foules, acculées au chomage, menacées par la précarité du lendemain, indignées et fascinées tout à la fois par la morgue des nantis, soient saisies d'une légitime colère et promènent, fichées sur une pique, les têtes interchangeables de ces hommes sans qualité, dont un chiffre d'affaires subroge le nom.......

....Rien ne ressemble plus au tueur d'une faction que le tueur de la faction inverse."Tuer un homme, ce n'est pas défendre une doctrine, c'est tuer un homme" lançait déjà Sébastien Castellion à Calvin qui, avec les meilleures raisons théologiques, venait d'envoyer Michel Servet au bûcher.

Les insurrections les plus légitimes n'ont traîné que trop de calvin dans leurs basques. Toujours prêts à dresser des barricades avec trois révolutions de retard, les spectaculaires "casseurs" courant les rues, le pavé à la boutonnière, n'ont pas ubne seule idée quand il s'agit de fonder une nouvelle société, mais ils en ont cent pour jouer les Fouquier-Tinville et fournir des prévenus aux tribunaux révolutionnaires, à commencer par leurs propres compagnons.

Par ailleurs, allons -nous tolérer longtemps que des créatures , qui n'ont d'autre regard que celui de l'argent, mènent leurs affaires avec l'efficacité d'un défoliant planétaire? Faut-il implorer un" changement dans l'ordre et la dignité", prêcher la modération aux agioteurs, mander sur le troupeau des déshérités la mansuétude des chevillards budgétaires?

N'est-ce pas une triste bouffonnerie que ces cortèges où des êtres humains, amputés de leurs salaires, de leurs revenus, de leurs espérances, de leurs moyens de subsistance, déambulent en exhibant leurs moignons? N'avons-nous d'autres recours qu'en ces danses du scalp faisant se trémousser à Seattle, Millau, Gênes,porto Alegre ou Nijni Novgorod des contestataires heureux d'exhiber leur détermination et malheureux de ne savoir qu'en faire?

N'est-il pas bien sot d'exhorter les nantis, dont les yeux et les oreilles n'ont de sollicitude qu'à l'endroit des cours monétaires, à percevoir les gémissements de quelques millions d'hommes , de femmes et d'enfants que les flots boursiers expédient chaque jour dans les bas-fonds de la détresse?

Qu'iriez-vous espérer de cupides crapules aménageant, du quatrième cercle de l'enfer dantesque, la liquidation lucrative d'un monde qu'ils vident de sa substance vivante, après s'être purgés de leur propre humanité?

Il n'y a pas de dialogue avec les propagateurs de la misère et de l'inhumanité.  Il n'y a pas de dialogue avec le parti de la mort. Aucune discussion n'est tolérable avec les tenants de la barbarie. seule l'affirmation obstinée de la vie souveraine et sa conscience briseront les fers qui entravent le progrès de l'homme vers l'humain

Vues : 62

Commenter

Vous devez être membre de Colibris pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Colibris

Activité la plus récente

GAWELIK Katy a publié un statut
"Conférence "101 gestes pour la Planète" : le retour ! ->…"
Il y a 16 heures
Billet de JF@
Il y a 19 heures
Événement publié par benjamin burnley
Miniature

retraite "Vivre son Rêve" permaculture sociale kundalini yoga à le Fosso

15 avril 2020 à 18 au 19 avril 2020 à 19
Kalyan et Benjamin vous conduisent ce printemps en Bretagne pour prendre le temps d’une pause…Plus
hier
CHRISTINE REPOS a commenté la vidéo de Steve, l'alchimyste !
hier

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation