ScanPyramids face au mystère de KHÉOPS

Depuis deux ans, la mission franco-égyptienne ScanPyramids ne cesse de révolutionner ce que nous connaissons de la grande pyramide de Khéops. Dans une nouvelle vidéo, les chercheur·se·s dévoilent qu’elle cache un mystère encore plus grand que prévu (littéralement) !

L’immense cavité découverte il y a deux ans au cœur de l’édifice se révèle encore plus impressionnante que ce que l'on croyait, selon les résultats croisés de plusieurs équipes scientifiques, relayés par le Parisien ce weekend. Celle-ci pourrait faire plus de 40 mètres de long, mais son rôle reste encore inconnu.

La mission ScanPyramids a été lancée à la fin de l’année 2015 par l’université du Caire et l’Institut HIP (Heritage Innovation Preservation), une ONG française spécialisée dans la préservation et la recherche en patrimoine culturel et historique. Le projet vise à étudier l’intérieur des pyramides d’Égypte grâce à un ensemble de nouvelles technologies, en particulier la muographie, une technique de radiographie pénétrante qui permet de repérer la présence de vides en profondeur dans des bâtiments. L’infrarouge thermique permet aussi de répéter des différences de température à l’intérieur des pyramides, comme l’explique plus en détail Sciences et Avenir.

ScanPyramids fait rapidement parler d’elle pour son caractère technologique et interdisciplinaire – puisqu’elle réunit des ingénieur·e·s, archéologues et scientifiques de différents horizons. Et le succès est au rendez-vous, puisque les premières découvertes majeures sur la grande pyramide de Khéops ont été réalisées en moins de deux ans. C’est ici que débarque notre sujet pharaonique du jour. Parmi les découvertes de ScanPyramids, l’une d’entre elles a profondément ébranlé le monde de l’égyptologie. Au cœur de l’édifice vieux de 4 500 ans, les ingénieur·e·s et scientifiques ont découvert une cavité de plus de 30 mètres de long, comme annoncé dans la revue Nature en novembre 2017. Dans la vidéo présentée plus bas, les scientifiques expliquent comment ils ont étudié le plus précisément possible cette cavité pendant deux ans.

"Après l’avoir étudié sous de nouveaux angles depuis la Grande galerie, mais aussi depuis le dessus de la chambre du roi, nous supposons que ce vide est sans doute d’un seul tenant : il ne s’agirait pas d’une succession de petites pièces accolées les unes aux autres, à moins qu’elles ne soient séparées par des cloisons très minces", explique au Parisien Mehdi Tayoubi, le codirecteur du projet de recherche.

La cavité serait ainsi plus grande que ce qui avait été annoncé et s’étalerait "plutôt sur minimum 40 mètres, et non sur 30 mètres". Elle serait donc presque aussi longue que la Grande galerie, qui mesure près de 47 mètres. Beaucoup de questions restent encore en suspens : vers où va cette espèce de long couloir ? Pour certain·e·s, la réponse est claire, il mènerait au lieu où se trouve le corps de Khéops, tout simplement.

BRUEL

Vues : 80

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 13 août 2020 à 7:03
Commentaire de JF@ le 13 août 2020 à 7:02

JF@

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation