Lancée par l'association scientifique MED, la campagne « Stop Plastic in the sea » vise à lancer une Initiative citoyenne européenne (ICE) pour limiter voire stopper l'hémorragie de déchets plastiques en mer !

Pour cause : « après la découverte en 1997 d’un continent de plastique dans l’Océan Pacifique Nord, d’autres masses comparables ont été mises à jour dans l’Océan Atlantique, dans le Pacifique Sud et l’Océan Indien. Si ces monstrueuses soupes de plastique, d’une superficie gigantesque, ont alerté sur la question des déchets plastiques en mer, elles ne sont que la partie émergée d’un iceberg inquiétant », explique l'association. En décembre 2014, une étude basée sur des mesures provenant de vingt-quatre expéditions dans l’océan mondial, estimait la présence d’un minimum de 5,25 trillions de particules de plastiques (soit une masse 268 940 tonnes).

Conséquence de cette surabondance de déchets : la mort, chaque année, d’un million d’oiseaux de mer et de 100 000 mammifères marins (Agence Europeenne pour l'Environnement - N. Wallace, 1985). « Qu’ils soient capturés ou piégés par des filets et autres déchets plastiques ou qu’ils ingèrent des microplastiques par confusion, tortues, baleines ou lions de mer sont victimes de cette pollution. Les plastiques dérivants peuvent, en plus, détériorer les coraux et invertébrés marins. Ils favorisent également la mobilité d’espèces invasives, et donc la possible destruction progressive de tout un écosystème » détaille encore Expédition MED.

Si les déchets plastique s'accumulent ainsi en masse dans l'Océan, c'est parce nous ne gérons pas encore assez bien leur fin de vie.

Novel

Vues : 184

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 17 mars 2016 à 7:28

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation