Rapprocher l’humain de la terre, la culture de la nature tel est en substance le but de la nouvelle association Vers-Gaïa !

Derrière ce nom faisant référence à la déesse grecque de la terre, un groupe d’amis de la région de Martigny qui, depuis quatre ans déjà, cultive une parcelle communale au pied des Gorges du Trient. «Nous avons une convention avec la ville de Martigny pour développer notre projet de permaculture associatif et transformer cette parcelle en un véritable éco-lieu de partage, d’échanges et d’expérimentations collectives», détaille Colin Pillet, ingénieur agronome, formateur en permaculture et initiateur du projet.

Depuis ce printemps et tout au long de l’année, plusieurs activités sont proposées dans le jardin, visant à mettre en lien la terre et ses habitants. «Notre volonté est de regrouper différentes approches holistiques de la culture alternative. On y expérimente le low tech, à savoir des méthodes écologiques et économiques pour garder un maximum d’autonomie», ajoute Colin Pillet.


Pour ouvrir les activités à un large public et donner la possibilité à chacun de devenir membre de l’association, les initiateurs ont mis sur pied un système de contributions libres. «Les gens peuvent devenir membre en se mettant à disposition au moins une demi-journée pour le projet ou en cotisant 40 francs par année. Idem pour les ateliers qui sont en général basés sur une participation libre. L’argent n’étant ainsi pas un facteur limitant.»

Pour se familiariser avec le concept, chaque dernier dimanche du mois, deux heures de visite permettent aux curieux de découvrir les lieux.

DORSAZ

Vues : 207

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 15 mai 2018 à 6:52
Commentaire de JF@ le 15 mai 2018 à 6:47

JF@

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation